LABEL « Accompagnement à la parentalité et intervention en hauts conflits familiaux »

Dans quel contexte l'initiative d'un tel label a-t-elle émergé ?

De nombreux magistrats de la famille ont fait le constat des limites de l’intervention de la justice en matière familiale. Ils se trouvent parfois démunis pour ramener une forme de sérénité au sein des familles en crise ou des couples en séparation.

En tenant compte des éventuelles questions urgentes à régler, de la complexité de la situation et de ce qu’ils perçoivent au sujet des enjeux relationnels, les magistrats peuvent renvoyer les parties vers la Chambre des Règlements amiables ou vers une médiation familiale. Dans certains cas, la médiation familiale pourra être balisée par une décision avant-dire-droit.

Au-delà de ces initiatives, certains magistrats demeurent parfois inquiets quant à la compétence éducative des parents ou de l’un d’eux. On voit certains jugements de renvoi en médiation et certaines décisions avant-dire-droit ou sur le fond être assortis d’une invitation faite aux parties à rechercher un soutien, un accompagnement, une guidance, un coaching parental…

Interpellée par les contours relativement imprécis de ce genre de missions (que nous qualifierons pour notre part d’ « accompagnement à la parentalité »), et de même qu’en question par rapport à la manière dont elles peuvent s’inscrire dans la loi, l’ASBL ForMédiation a engagé un dialogue avec différents magistrats de la famille de manière à mieux connaître leurs pratiques en la matière, ainsi que leurs attentes à l’égard des professionnels auxquels adresser ce type de missions.

Bien sûr, les dossiers les plus inquiétants continueront à être renvoyés vers la filière protectionnelle, vers une expertise médico-psychologique, ou vers certains services spécialisés. Mais au-delà de cela, il nous est revenu que, dans de nombreux cas, les magistrats aimeraient pouvoir renvoyer les parties vers des professionnels capables, tout à la fois :

  • d’offrir un lieu d’accueil du conflit, et de travail sur le passé familial quand cela s’avère nécessaire pour apaiser les animosités,
  • de travailler avec les parents qui n’ont pas nécessairement pris l’initiative de la médiation et qui peuvent être récalcitrants ou craintifs par rapport à la démarche,
  • d’assister ces parents, en ce compris dans des climats conflictuels, dans la recherche de solutions négociées pour leurs enfants,
  • de fournir aux parents une forme d’accompagnement à la parentalité qui soit à la fois re-mobilisatrice de leurs compétences parentales, et respectueuse de leur milieu socio-culturel et de leurs valeurs.

Un tel service offert aux familles pourra bien entendu, au-delà des seuls magistrats, intéresser d’autres prescripteurs potentiels (SAJ, SPJ, AMO, PMS, Services d’accrochage scolaire, Service Famille-Jeunesse de la Police,…).

 

A qui sera octroyé le label et dans quel objectif ?

L’ASBL ForMédiation lance donc un label qui sera octroyé :

Le choix de n’ouvrir la labellisation qu’aux seuls médiateurs familiaux s’explique par le souci de s’adresser à des professionnels ayant déjà suivi une formation de base qui les habilite à comprendre les enjeux familiaux et les conflits dans ce type de contexte.

Par ailleurs, à la différence de celle d’autres acteurs, non visés par le Code judiciaire, la désignation d’un médiateur familial agréé pour une mission d’accompagnement à la parentalité peut s’inscrire dans le cadre de la médiation et dès lors dans le cadre des articles 1734 à 1737 du Code judicaire.

Les deux formations en gestion des hauts conflits familiaux et en accompagnement à la parentalité proposées par ForMédiation, associées aux compétences et à la pratique des médiateurs familiaux, permettront aux personnes « labellisées » de disposer des aptitudes nécessaires à l’accueil et à la gestion des situations difficiles qui pourraient leur être adressées par les magistrats de la famille et d’autres intervenants institutionnels.

Comment cela fonctionne-t-il?

Dès lors qu’il aura suivi les 2 formations (Accompagnement à la parentalité et Intervention en hauts conflits), tout médiateur familial peut demander à être labellisé par l’ASBL.

Une fois labellisé, le médiateur en question figurera, s’il le désire, sur une liste tenue à jour sur le site de l’association.

Cette dernière assurera, en particulier auprès des magistrats de la famille, une publicité portant sur le label, sa philosophie, et les moyens d’accéder à la liste des médiateurs labellisés.

Aucune inscription préalable n’est requise. Tout médiateur rentrant dans les conditions peut demander à l’ASBL à être labellisé, et donc figurer, s’il le désire, sur la liste mise à disposition du public.

Pour nous contacter

ForMédiation asbl
formediation@gmail.com
0487 34 06 11

Rechercher sur ce site

Pour recevoir notre programme :

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Nous respectons votre vie privée. Tout traitement des données à caractère personnel est effectué dans le respect des dispositions légales applicables en la matière.